Courrier transmis à la Lozère nouvelle

le 29 janvier 2013

 

Le maire de Marchastel , éric Malherbe, revient sur la visite du préfet de la Lozère, du président du conseil général et du maire d'Aumont Aubrac au conseil municipal du 15 janvier 2012.
    Je les remercie vivement de leur présence.
Pour reprendre les propos écrits dans la lozère nouvelle du 25 janvier , Il s'agissait d'un conseil municipal ouvert au public comme tout conseil municipal, Mr Aldebert ne s'y ai pas invité, il y est simplement rendu, comme d'autres personnes. Il ne s'agissait  en aucun cas d'un débat, , mais d'une réunion municipale.
    Je réitère mes propos sur les contrevérités répétitives publiées par Mr Jean Aldebert.
Je peux lire dans la Lozère nouvelle du 25 janvier que la réunion avait comme propos "le projet de captage d'eau de la source de Fontrouge", faux, il ne s'agit pas d'un projet de captage, mais de prélèvement sur l'adduction existante de 3,7l/s en 2013 et 6,9l/s en 2030.
Je lis aussi que le conseil municipal est propriétaire des sources de Fontrouge, faux encore, la commune en est propriétaire et il n'y a qu'une seule source.
    De plus je lis stupéfait que le Bès était totalement à sec en 2011, Mr Aldebert devrait savoir  que c'est faux, le niveau le plus bas mesuré  au pont de marchastel était de 104 litres/s le 12 juillet, ces données sont publiques  et consultables sur le site http://www.hydro.eaufrance.fr/,chaque heure 375m3 d'eau passaient, prendre les gens à témoin pour se rappeler de quelque chose de faux est de l'ordre de la désinformation.
    Autre désinformation, faire croire que la Margeride ouest est demandeuse d'eau d'un lac hypothétique, eau par nature polluée car stockée en surface.
Une réunion destinée aux élus maires, conseillers généraux….(au moins 80 présents) a eu lieu en 2012 à Mende  avec comme sujet la sécurisation des communes ayant un déficit d'eau, toutes ont une solution et sont en train de la mettre en place. Mr Aldebert n'y était pas présent.
Mr Aldebert prétend qu'il présente ce projet depuis son élection, ni l'association de pêche dont j'étais le président à l'époque, ni la communauté de commune, ni même la commune de Marchastel , n'était au courant.
Il y avait juste eu des écrits dans la presse lors du mandat de son frère pour un lac de baignade.
Mr le préfet a de plus catégoriquement rejeté ce projet.
    Un petit rappel sur l'historique de la source, en 2008, lorsque que j'ai été élu, la commune ne possédait que la moitié du débit, mes prédécesseurs n'ayant pas réussi  à en acquérir la totalité.
    J'ai tout mis en œuvre avec Mr Bernard CRUEIZE, 1er adjoint et l'acquisition a pu se faire en 2009.
Cette acquisition s'est faite à l'entière charge de la commune.
Il semblait à l'époque évident de répondre à la demande de la commune d'Aumont et c'était le but de l'achat de la totalité du débit. Le conseil municipal a de nombreuses  fois discuté du prix de vente de l'eau à Aumont entre 2009 et 2010, jamais de l'opportunité du projet. A partir de 2011, tout a changé avec l'arrivée del'étude du BRGM et des forages scientifiques.
Nombreux sont ceux qui ont essayé de faire croire  que les 2 projets étaient liés, le préfet leur a donné tort en annonçant pendant la réunion, l'arrêt du projet de forage.
Et je dis oui à Mr Aldebert que je cite "ce ne sont pas les non-dits, les mensonges….qui  font avancer les débats"
et je reprends un des gros titres du tract incitant à venir au conseil municipal de Marchastel:
"ensemble, faisons éclater le mensonge grossier que l'on veut nous faire croire:"
un lac artificiel sur la commune de Prinsuéjols.

pourquoi?
-la Margeride ouest ne demande rien (ca serait le minimum!)
-il n'y a pas assez d'eau courante
-difficultés à remplir ce lac
-eau polluée par nature car de surface
-site classé suite à l'exploitation des carrières (potentiellement pollué)
-pour 300 à 600 m3 jours, coût de station de traitement trop importante
-Trop loin d'Aumont pour un lac
-refus catégorique du préfet
-refus du conseil général
-lieu mal placé car à une altitude inférieure à Usange

D'ailleurs, posons nous la question suivante, s'il devait y avoir un lac artificiel pour Aumont, pourquoi le placer à 20 km dans une zone où il y a peu d'eau?

N'oublions pas aussi, si le projet fontrouge aumont se réalise, de penser à la sécurisation en eau de Nasbinals, les débits le permettent, personne n'en parle.
L'excédent budgétaire du à la vente d'eau servira à rénovation de notre réseau vieux de 30 ans, limitant ainsi les fuites diffuses.
Cet argent servira aussi à subventionner les assainissements individuels hors normes, œuvrant ainsi à la dépollution des cours d'eau.

Lire l'article de Mr Aldebert du 25 janvier 2013 de la LOZERE NOUVELLE   ici  bouton gris

Le maire de Marchastel , éric Malherbe, revient sur la visite du préfet de la Lozère, du président du conseil général et du maire d'Aumont Aubrac au conseil municipal du 15 janvier 2012.
Je les remercie vivement de leur présence.
Pour reprendre les propos écrits dans la lozère nouvelle du 25 janvier , Il s'agissait d'un conseil municipal ouvert au public comme tout conseil municipal, Mr Aldebert ne s'y ai pas invité, il y est simplement rendu, comme d'autres personnes. Il ne s'agissait  en aucun cas d'un débat, , mais d'une réunion municipale.
Je réitère mes propos sur les contrevérités répétitives publiées par Mr Jean Aldebert.
Je peux lire dans la Lozère nouvelle du 25 janvier que la réunion avait comme propos "le projet de captage d'eau de la source de Fontrouge", faux, il ne s'agit pas d'un projet de captage, mais de prélèvement sur l'adduction existante de 3,7l/s en 2013 et 6,9l/s en 2030.
Je lis aussi que le conseil municipal est propriétaire des sources de Fontrouge, faux encore, la commune en est propriétaire et il n'y a qu'une seule source.
De plus je lis stupéfait que le Bès était totalement à sec en 2011, Mr Aldebert devrait savoir  que c'est faux, le niveau le plus bas mesuré  au pont de marchastel était de 104 litres/s le 12 juillet, ces données sont publiques  et consultables sur le site http://www.hydro.eaufrance.fr/,chaque heure 375m3 d'eau passaient, prendre les gens à témoin pour se rappeler de quelque chose de faux est de l'ordre de la désinformation.
Autre désinformation, faire croire que la Margeride ouest est demandeuse d'eau d'un lac hypothétique, eau par nature polluée car stockée en surface.
Une réunion destinée aux élus maires, conseillers généraux….(au moins 80 présents) a eu lieu en 2012 à Mende  avec comme sujet la sécurisation des communes ayant un déficit d'eau, toutes ont une solution et sont en train de la mettre en place. Mr Aldebert n'y était pas présent.
Mr Aldebert prétend qu'il présente ce projet depuis son élection, ni l'association de pêche dont j'étais le président à l'époque, ni la communauté de commune, ni même la commune de Marchastel , n'était au courant.
Il y avait juste eu des écrits dans la presse lors du mandat de son frère pour un lac de baignade.
Mr le préfet a de plus catégoriquement rejeté ce projet.
Un petit rappel sur l'historique de la source, en 2008, lorsque que j'ai été élu, la commune ne possédait que la moitié du débit, mes prédécesseurs n'ayant pas réussi  à en acquérir la totalité.
J'ai tout mis en œuvre avec Mr Bernard CRUEIZE, 1er adjoint et l'acquisition a pu se faire en 2009.
Cette acquisition s'est faite à l'entière charge de la commune.
Il semblait à l'époque évident de répondre à la demande de la commune d'Aumont et c'était le but de l'achat de la totalité du débit. Le conseil municipal a de nombreuses  fois discuté du prix de vente de l'eau à Aumont entre 2009 et 2010, jamais de l'opportunité du projet. A partir de 2011, tout a changé avec l'arrivée del'étude du BRGM et des forages scientifiques.
Nombreux sont ceux qui ont essayé de faire croire  que les 2 projets étaient liés, le préfet leur a donné tort en annonçant pendant la réunion, l'arrêt du projet de forage.
Et je dis oui à Mr Aldebert que je cite "ce ne sont pas les non-dits, les mensonges….qui  font avancer les débats"
et je reprends un des gros titres du tract incitant à venir au conseil municipal de Marchastel:
"ensemble, faisons éclater le mensonge grossier que l'on veut nous faire croire:"
un lac artificiel sur la commune de Prinsuéjols.

 
marchastel